Rechercher
  • Tanu

Descendance

Mis à jour : 14 mars 2019


Il s'en passe, des choses, en un mois. Trente jours, c'est long, trente jours, c'est court.

En un mois, on peut continuer sur une belle lancée de vente d'un premier livre. On peut se retrouver dans le journal régional, et faire la fête avec ceux qui nous soutiennent dans cette folle aventure.

En un mois, on peut continuer l'écriture d'un second roman. Recevoir encore et encore des compliments, faire vivre aux autres des émotions à travers son livre, donner du bonheur.

En un mois, on peut créer des contacts intéressants, entrouvrir des portes.


En trente jours, on peut perdre sa maman.


Je lui dédie ce bel article, et mon second livre. Et je jure de terminer la correction de cette belle Fureur, afin d'en faire un livre pour lequel j'ai décidé à présent de me battre, et de porter le plus loin possible.


Je lui dédie ce post.

Je t'aime maman. J'avance, ne t'inquiète pas pour moi. Repose toi, et n'oublie pas les signes...

58 vues

© 2018 Tanu Meier Farine