Rechercher
  • Tanu

Extrait

Mis à jour : 14 mars 2019



"..Quelqu’un posa quelque chose sur mes épaules, et je sursautai en me retournant. Gary enveloppa mon corps dans son manteau, et mon âme dans un regard que je connaissais par cœur. Je croisai mes mains derrière sa nuque, sans réfléchir, sans la moindre hésitation, et je l’embrassai avec toute la force de l’amour que je n’avais jamais cessé d’éprouver. Les jambes tremblantes, je retrouvais l’odeur de sa peau, la douceur de ses cheveux, et mon corps reconnut le sien. Il me serra contre lui, et répondit à mon baiser avec ardeur. Le temps pouvait s’arrêter là. Au moment du retour de cette évidente normalité qui n’aurait jamais dû cesser.

Combien de temps sommes-nous restés là, enlacés, au milieu du chemin, sous une légère brume glaciale qui s’était mise à tomber, mouillant nos épaules et nos visages ? Les mots étaient inutiles, les gestes superflus, alors nous nous contentâmes de serrer nos deux cœurs l’un contre l’autre. J’avais l’impression d’être branchée à une source d’énergie qui m’aurait fait défaut depuis longtemps et qui remplissait enfin un manque à mon corps et mon esprit. J’étais à ma place, dans les bras de cet homme, qui semblait ne plus vouloir me lâcher.

Quand je le repoussai doucement, il m’empêcha de m’éloigner de lui.


- Ne bouge pas, reste là, je voudrais que le temps s’arrête. J’ai peur de ce que tu vas me dire, de ce que tu vas faire. Reste contre moi, et ne parle pas. Ne me laisse plus jamais me séparer de toi."


Extrait de l'Ombre, Tanu Meier Farine

18 vues

© 2018 Tanu Meier Farine