« Confortablement installée sur une chaise longue du jardin, je laissai le soleil réchauffer mon visage. Assis à côté de moi, Rayan tapotait d’une main sur son téléphone, l’autre main nouée dans la mienne. D’un naturel actif, il se posait rarement sans rien faire, et passait un temps déraisonnable sur les réseaux sociaux. Il avait ce besoin incessant de rester en contact avec les gens, avec ses amis, surtout. Cela me paraissait tout à fait normal. 

Moi, en revanche, je n’aspirais qu’à profiter le plus longtemps possible de cette douce solitude et cette paix intérieure, que je découvrais grâce à lui. 

J’ignorais, jusque-là, qu’on pouvait être deux tout en étant complètement soi-même. Que la présence d’une personne à ses côtés pouvait être la chose la plus naturelle du monde, et qu’elle n’était là que pour rendre les choses encore meilleures, sans devoir réfléchir, ni même penser. 

Je n’avais jamais vécu dans une telle quiétude. 

Et puis, j’avais aussi trop longtemps ignoré les battements de cœur qui accélèrent, le souffle qui se coupe, le corps qui tremble, simplement parce que celui que vous aimez pose son regard sur vous. »

J'AURAIS PREFERE T'ATTENDRE

CHF22.00Prix